top of page
Rechercher

Premier investissement

Réussir son premier investissement locatif implique de prendre en considération de nombreux paramètres afin de limiter au maximum votre prise de risque. Contrairement à ce que de nombreuses personnes peuvent laisser penser, l’investissement immobilier n’est pas sans risque et particulièrement complexe lorsque l’on est novice dans le domaine. En tant que spécialistes de l’investissement locatif, nous vous livrons quelques-uns de nos conseils pour réussir votre premier investissement locatif.


Quel bien immobilier choisir pour son premier investissement locatif ?


La première étape pour réussir son investissement locatif est de déterminer le périmètre et l’objectif de l’investissement en définissant :

• votre cible de locataires (étudiants, familles…)

• l’emplacement du bien immobilier

• vos objectifs de rendement

• le type de bien (neuf ou ancien)

• la réalisation ou non de travaux de rénovation et/ou de transformation


À noter que certains de ces choix vont avoir une influence directe sur la fiscalité (et donc la rentabilité nette de votre investissement). Il est impératif de bien prendre en compte ces implications fiscales.


L’importance de faire correspondre le bien avec son locataire cible :


Vous pouvez envisager des surfaces plus grandes pour faire une colocation ou de plus petites surfaces. Cela dépendra du type de locataire que vous souhaitez toucher. Des étudiants ? Une personne seule ? Un couple ou une famille ? En tout état de cause, il est nécessaire de définir et de bien comprendre les besoins de vos locataires cibles pour acheter un bien en totale adéquation avec leur exigence.


Quel rendement locatif viser pour son premier investissement locatif ?


Il y a une chose impérative à comprendre en finance et en immobilier : plus le rendement locatif est élevé, plus votre investissement est risqué.


L’impact de l’emplacement sur le rendement locatif :


En effet, le rendement locatif va beaucoup varier selon les villes dans lesquelles vous souhaitez investir. Les villes très attractives avec une forte tension locative proposeront des prix à l’achat particulièrement élevés Mais, en contrepartie, vous limitez au maximum vos risques locatifs tout en bénéficiant d’un potentiel de plus-value non négligeable. On parle alors d’investissement patrimonial.


Premier investissement locatif avec travaux : la bonne solution ?


Si vous achetez dans l’ancien, nous vous recommandons de réaliser des travaux de rénovation et de transformation. Ces travaux permettent de faire mieux correspondre le bien à vos locataires cibles en plus de valoriser substantiellement le bien à court terme (pour faciliter sa revente). Un élément clé pour séduire les meilleurs profils de locataires tout en pratiquant des loyers plus élevés. De plus, vos travaux vous permettront de baisser la fiscalité applicable à vos revenus locatifs. Un point à ne pas négliger pour votre premier investissement locatif.


Anticiper la fiscalité de son premier investissement locatif :


La fiscalité est un élément essentiel de l’investissement immobilier. Une fiscalité mal anticipée et mal optimisée peut diviser par deux la rentabilité de votre premier investissement locatif. Nous vous conseillons vivement de vous rapprocher d’un professionnel si vous manquez d’aisance sur le sujet !


2 vues0 commentaire
bottom of page